Cлово "DIX"


А Б В Г Д Е Ж З И Й К Л М Н О П Р С Т У Ф Х Ц Ч Ш Щ Э Ю Я
0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Поиск  
Входимость: 2. Размер: 10кб.
Входимость: 2. Размер: 8кб.
Входимость: 2. Размер: 9кб.
Входимость: 1. Размер: 7кб.
Входимость: 1. Размер: 20кб.
Входимость: 1. Размер: 3кб.
Входимость: 1. Размер: 4кб.
Входимость: 1. Размер: 12кб.

Примерный текст на первых найденных страницах

Входимость: 2. Размер: 10кб.
Часть текста: que je vous écris) il a fait une journée divine. Mme Smirnoff est revenue de Peterhoff (moins heureuse que l'autre jour, car cette fois elle attendit dans la foule, perdue au milieu de trop d'intérêts divers, mais non moins piquante dans ses nombreuses voiles); elle a vu le cher Joukoffsky, qui se porte à merveille et dont le premier mot a été: «Ну, что Карамзины? Катерина Андреевна все спорит?». Vous vous rappelez que c'était son point de folie. Maman a trouvé ce souvenir peu aimable après dix-huit mois d'absence. 4 Moi, il me plaît parce qu'il peint Joukoffsky et sa logique. < ... > A notre thé nous avons eu les Smirnoff, 5 les Valoueff, le Cte Schouvaloff, Repnin et Lermantoff. Ma soirée a fini désagréablement avec ce dernier; il faut que je vous conte cela pour m'en soulager la conscience. Je lui avais donné, il y a déjà longtemps, mon Album pour écrire dedans. Il m'annonce hier, «что когда все разойдутся, я что-то прочту и скажу ему доброе слово». Je devine que c'est mon Album — et en effet, quand tout le monde est parti, il me le remet en me priant de lire haut et, si les vers ne me plaisent pas, de les déchirer, et qu'il m'en écrirait d'autres. Il ne savait pas deviner si juste! Ces vers, faibles et mauvais, écrits sur la dernière page, exprimaient ce détestable lieu commun ...
Входимость: 2. Размер: 8кб.
Часть текста: y avait grande fête. Les marchands de Moscou donnaient un dîner à ceux de Petersbourg; le repas a coûté 15 mille Rb; vous pouvez vous en figurer le résultat — le bruit, les voix et les physionomies animées par le vin, les exhalaisons de cigares et de champagne dans l'air, la foule qui remplissait les allées, toutes les belles Dames du commerce en grande parure, les песельники de Жуков 2 qui faisaient retentir l'air de leurs chants un peu sauvages et nous autres, Zarsko-Seliens, au milieu de tout cela réunis en un petit cercle, tantôt rôdant, tantôt assis et écoutant la musique, riant et babillant et bâillant aux corneilles <нрзб.> la foule inconnue et bigarrée — jusqu'à onze heures du soir que nous sommes rentrés prendre le thé à la maison avec Valoueff, Repnin et Lermantoff; c'est après deux heures que ces Messieurs nous ont quitté et que mes frères sont repartis pour le Camp. < ... > Samedi nous avions grand monde à dîner. < ... > Et nous avions les Valoueff, Wiasemsky, Lermantoff et Viegel; 3 ce dernier était la cause du rassemblement; il devait nous lire ses mémoires (les frères étaient aussi arrivés du Camp). Depuis 6 1 / 2 heures jusqu'à dix nous n'avons pas vu comment le temps s'écoulait, tant nous étions agréablement absorbés par la lecture de Viegel; Wiasemsky même, qui n'est guère de ses amis, en a été charmé; c'est spirituel, drôle, intéressant, profond quelquefois et d'un style plein de grâce, de légèreté...
Входимость: 2. Размер: 9кб.
Часть текста: avec les Schevitch, les Oseroff, Repnin et Lermantoff. Mlle Pluskoff voulait absolument faire la connaissance de ce dernier, me répétant dix fois, selon son habitude: «C'est là le éros —  je suis fâchée de ne pas connaître votre éros (vous savez, elle ne prononce pas l'h aspiré) — et puis: «Ah, c'est le poète, le éros  — vous devriez me présenter votre éros», force m'a été de le faire et, craignant quelque polissonnerie de sa part, car je l'en avais déjà menacé, et il m'avait répondu par une grimace, voilà que je deviens rouge comme du feu, tandis qu'elle lui débite des compliments sur ses poésies. Il la salue et s'écrie en me regardant: «Софья Николаевна, отчего вы так покраснели? Мне надобно краснеть, а не вам». Et pas moyen d'expliquer cette rougeur devant Mlle Pluskoff, qui y voyait une nouvelle preuve de ma passion pour le éros peu délicat qui s'en amusait. < ... > Samedi il a plu à verse toute la journée, nous n'avons pas bougé de la maison; Mlle Pluskoff a dîné chez nous, et le soir nous avons eu Lermantoff, Marie, les Baratinsky, Wiasemsky et Repnin. Dimanche j'ai appris par Mlle Pluskoff que Mr Charles de Bourmont 2 devait venir voir...
Входимость: 1. Размер: 7кб.
Часть текста: temps du monde, et nous en avons profité pour faire le soir une promenade à cheval par un nouveau chemin du parc qu'on a fait pour aller à Pavlovsky et qui est délicieux; notre cavalcade se composait de nous deux, Mlle Steritch, 3 André, Repnin, Victor Balabin et Zolotnitsky. < ... > Et cela finit par le plus épouvantable orage ... < ... > Il nous a fallu changer des pieds à la tête; en redescendant au salon, nous y avons trouvé une foule de monde: Mr Viegel et son protégé, un petit Mr Demidoff 4 des hussards, la Pcesse Schterbatoff, Antoinette Bloudoff et son père, 5 Marie Valoueff, Lermantoff, Levitsky, Repnin et Victor Balabin, Wiasemsky et Poletica. Dimanche la Cour est arrivée ici; adieu, la sécurité de la campagne! < ... > Lundi nous sommes promenées à cheval avec Repnin et les Balabin, et le soir nous avons eu Marie, Lermantoff et nos cavaliers. Mardi Annette Olenin a dîné chez nous avec votre beau frère Basile ... 6 Le soir nous avons eu foule: les Balabin et Repnin, tous Tyran, Abameleck, Lermantoff, Wiasemsky, Tourgueneff, Mmes Paschkoff, Baratinsky, 7 Barteneff 8 et Borosdin; et Alexandre est revenu du verd !.. Царское Село, четверг, 8 часов утра, 17 августа <1839 г.>. ... Полетика 1 < ... > провел у нас три дня < нрзб. > в обществе моих братьев, в комнатках на их половине; очень забавно было видеть, как он прибыл к нам со своим дормезом, своими дорожными сундуками и двумя слугами; впрочем, мы совсем не стесняем его свободы и видели его только за завтраком, обедом и ужином < ... >. Приехал он в пятницу, и в этот же день, после обеда, в нашей гостиной неожиданно появился г. Тургенев; 2 он нисколько не изменился: все...
Входимость: 1. Размер: 20кб.
Часть текста: vrai? Quand je dis « très flatteur », Dieu sait! Etre aimée de tout le monde veut dire au fond n'être véritablement aimée de personne! Mais je ne regarde jamais au fond des choses pourvu que la surface me convienne. Et puis les livres, ces bons et chers compagnons qu'on <нрзб.> aimer sans qu'ils vous le rendent (c'est le beau idéal auquel j'aspire dans mon système sur l'humanité, mais je ne l'ai pas encore atteint) — et les promenades, et mon cheval! Combien sont bêtes les gens qui trouvent le temps de s'ennuyer dans la vie! Pardonnez-moi, chère Catherine, cette longue dissertation philosophique et tant soit peu égoiste! Revenons à l'histoire. < ... > Vendredi nous avons eu Catherine Spafarieff 1 avec sa nièce, la jolie Mlle Traversey, 2 et Michel Rebinin, 3 plus gros, plus réjoui que jamais. Ceux- là aussi nous les avons fait joliment promener, non par une matinée, mais par une soirée ardente — à si bonnes enseignes qu'en une demi-heure, montre à la main, nous avons couru (c'est le mot) de l'Arsenal par le Parc et le jardin au chemin du fer qu'elles devaient prendre pour aller à Pavlovsky; nous les...

© 2000- NIV