Наши партнеры
Список всех такси киева.

Cлова на букву "J"


А Б В Г Д Е Ж З И Й К Л М Н О П Р С Т У Ф Х Ц Ч Ш Щ Э Ю Я
0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Поиск  

Список лучших слов

 Кол-во Слово
7JACQUES
1JAK
1JALOUSIE
27JAMAIS
2JAME
1JANUS
2JARDIN
1JARGON
1JEALOUSY
7JEAN
2JERUSALEM
1JESSE
4JESUS
23JEUNE
8JOHN
1JOHNSTON
2JOINED
3JOINT
11JOLI
10JOLIE
8JORDAN
3JOSEPH
1JOSEPHINE
41JOUR
26JOURNAL
23JOURS
12JOY
2JOYCE
2JUAN
3JUDAH
1JUICE
1JULIUS
1JUN
1JUNE
1JUNGFRAU
24JUSQU
2JUST
1JUSTICE

Несколько случайно найденных страниц

по слову JUSQU

Входимость: 2. Размер: 8кб.
Часть текста: — jusqu'à onze heures du soir que nous sommes rentrés prendre le thé à la maison avec Valoueff, Repnin et Lermantoff; c'est après deux heures que ces Messieurs nous ont quitté et que mes frères sont repartis pour le Camp. < ... > Samedi nous avions grand monde à dîner. < ... > Et nous avions les Valoueff, Wiasemsky, Lermantoff et Viegel; 3 ce dernier était la cause du rassemblement; il devait nous lire ses mémoires (les frères étaient aussi arrivés du Camp). Depuis 6 1 / 2 heures jusqu'à dix nous n'avons pas vu comment le temps s'écoulait, tant nous étions agréablement absorbés par la lecture de Viegel; Wiasemsky même, qui n'est guère de ses amis, en a été charmé; c'est spirituel, drôle, intéressant, profond quelquefois et d'un style plein de grâce, de légèreté et de force selon le sujet qu'il traite; les différents portraits sont esquissés de main de maître et il y a des personnages si drôles, si pleins de vie qu'on croit avoir vecu avec eux; s'ils vous apparaissaient un jour, on irait en riant à leur rencontre, comme à celle d'anciennes connaissances. A dix heures donc la séance a été levée pour nous rendre à Pavlovsky, chez Mme Schevitch, dont c'était la fête. < ... > Dimanche je suis allée à Petersbourg, avec ma femme de chambre, par la machine de midi, pour voir cette pauvre Comtesse Bennigsen. < ... > A cinq heures j'etais de retour à la maison; j'y ai trouvé...
Входимость: 1. Размер: 20кб.
Часть текста: la femme la plus généralement aimée que je connaisse — et pourtant vous avez blessé beaucoup de personnes soit par irréflexion, soit par négligence; je ne trouve même pas que vous vous donniez jamais beaucoup de peine pour être aimable; eh bien, on vous pardonne tout cela; vous avez un regard et un sourire devant lesquels l'antipathie et ressentiment ne tiennent pas, что-то милое и привлекающее всех». C'est fort joli, n'est-ce pas, et très flatteur, si c'était vrai? Quand je dis « très flatteur », Dieu sait! Etre aimée de tout le monde veut dire au fond n'être véritablement aimée de personne! Mais je ne regarde jamais au fond des choses pourvu que la surface me convienne. Et puis les livres, ces bons et chers compagnons qu'on <нрзб.> aimer sans qu'ils vous le rendent (c'est le beau idéal auquel j'aspire dans mon système sur l'humanité, mais je ne l'ai pas encore atteint) — et les promenades, et mon cheval! Combien sont bêtes les gens qui trouvent le temps de s'ennuyer dans la vie! Pardonnez-moi, chère Catherine, cette longue dissertation philosophique et tant soit peu égoiste! Revenons à l'histoire. < ... > Vendredi nous avons eu Catherine Spafarieff 1 avec sa nièce, la jolie Mlle Traversey, 2 et Michel Rebinin, 3 plus gros, plus réjoui que jamais. Ceux- là aussi nous les avons fait joliment promener, non par une matinée, mais par une soirée ardente —...
Входимость: 2. Размер: 9кб.
Часть текста: Noire, un peu au sud de Moscou et un peu au nord de l’Egypte, et surtout assez près d’Astracan, que vous connaissez si bien. Je ne sais si cela durera; mais pendant mon voyage j’ai été possédé du démon de la poésie, idem, des vers. J’ai rempli d’à moitié un livre que m’a donné Odoevsky, ce qui m’a porté bonheur probablement; je suis allé jusqu’à faire des vers français, — oh! dépravation! Si vous voulez je vous les écrirai ici; ils sont trés jolis pour des premiers vers; et dans le genre de Parny, si vous le connaissez. L’ATTENTE Je l’attends dans la plaine sombre; Au loin je vois blanchir une ombre, Une ombre, qui vient doucement ... Eh non! — trompeuse espérance! — C’est un vieux saule, qui balance Son tronc desséché et luisant. Je me penche, et longtemps j’écoute; Je crois entendre sur la route Le son, qu’un pas léger produit ... Non, ce n’est rien! C’est dans la mousse Le bruit d’une feuille, que pousse Le vent parfumé de la nuit. Rempli d’une amère tristesse, Je me couche dans l’herbe épaisse Et m’endors d’un sommeil profond ... Tout-à-coup, tremblant, je m’éveille: Sa voix me parlait à l’oreille, Sa bouche me baisait au front. Vous pouvez voir par ceci quelle salutaire influence a eu sur moi le printemps, saison enchantée, où l’on a de la boue jusqu’aux oreilles, et le moins ...
Входимость: 1. Размер: 31кб.
Часть текста: ведут дневник. Лермонтов представляет читателю своего героя, демонстрируя его дневник, поскольку одни лишь наблюдения за внешними действиями Печорина неизбежно привели бы к одностороннему и потому неверному прочтению образа. Вместе с тем то обстоятельство, что Лермонтов заставляет Печорина вести дневник, — не только художественный прием, но и примета исторического времени. В 1830-е гг. дневники ведут многие. Ведет дневник даже лихой гусар Семен Храповицкий, чьи интересы ограничены исключительно лошадьми и шампанским. Для Храповицкого это мода; для людей печоринского склада — потребность, необходимость, единственно возможное проявление жизни души. Предыдущее десятилетие располагало к доверительным дружеским общениям — к обмену мнениями, шумным философским спорам, страстному обсуждению нравственно-этических проблем. Все это служило предметом дружеской беседы; об этом люди разговаривали, встречаясь. «Лермонтовское» время с характерной для него духовной разобщенностью людей, 41 принесло с собой отчетливое деление человека на внешнего и внутреннего. Светские знакомые знали Печорина только как холодного и язвительного петербургского денди; такова была его устойчивая репутация, сложившаяся на основе внешнего поведения. 42 О том, что существовал другой Печорин — человек, пытающийся осознать себя в действительности, глубоко страдающий от ее несовершенства и от несовершенства собственного, — никто из окружающих знать не мог. В том мире, где жил Печорин, все человеческие связи были нарушены; интеллектуальная и духовная жизнь, никак не обнаруживаясь во внешней сфере, уходит на страницы дневника; только ему доверены размышления автора — плоды деятельности его ума и сердца. «Я сел на скамью и задумался ... — записывает Печорин. — Я чувствовал необходимость излить свои мысли в дружеском разговоре ... но с кем?» (6, 282 — 283). Эта «необходимость излить свои мысли» и определяет его обращение к дневнику; она же и сообщает этому...
Входимость: 1. Размер: 22кб.
Часть текста: votre silence, je puis bientôt arriver à Moscou — et alors ma vengeance n’aura plus de bornes; en fait de guerre (vous savez) on ménage la garnison qui a capitulé, mais la ville prise d’assaut est sans pitié abandonnée à la fureur des vainqueurs. Après cette bravade à la hussard, je me jette à vos pieds pour implorer ma grâce en attendant que vous le fassiez à mon égard. Les préliminaires finis, je commence à vous raconter ce qui m’est arrivé pendant ce temps, comme on fait en se revoyant après une longue séparation. Alexis a pu vous dire quelque chose sur ma manière de vivre, mais rien d’intéressant si ce n’est le commencement de mes amourettes avec M-lle Souchkoff, dont la fin est bien plus intéressante et plus drôle. Si j’ai commencé par lui faire la cour, ce n’était pas un reflet du passé — avant c’était une occasion de m’occuper, et puis lorsque nous fûmes de bonne intelligence, ça devint un calcul: — voilà comment. — J’ai vu en entrant dans le monde que chacun avait son piédestal: une fortune, un nom, un titre, une faveur ... j’ai...

© 2000- NIV